Choisir son nom de domaine pour son e-commerce

Avant de le réserver, n’en parlez à PERSONNE. Il doit resté confidentiel.

Le choix du nom de domaine  n’a rien d’anodin. Il fait partie intégrante de votre stratégie marketing

Il doit être suffisamment évocateur , pas trop long, facilement mémorisable.

Ne choisissez pas un nom de domaine trop “exotique”, pensez que vous devrez l’épeler lors de vos conversations téléphoniques et qu’il doit de ce fait être audible.

1- Vérifier la disponibilité et Acheter votre nom de domaine sur https://www.ovh.com/fr/order/domain/#/legacy/domain/search

Vous pouvez l’acheter chez d’autres fournisseurs mais OVH vous permettra d’autoriser une agence web à gérer votre nom de domaine SANS fournir votre mot de passe OVH. Ce qui rend impossible le vol de votre nom de domaine.

2-Déposer votre marque à l’INPI (facultatif) :

  • Vérifier si votre marque est disponible ici: https://bases-marques.inpi.fr/
    Si la marque existe, le risque serait un litige avec le propriétaire de la marque même si dans le principe au niveau des noms de domaine, c’est celui qui achète le premier qui a gain de cause.
    Pour éviter tout litige ultérieure, préférez un nom de domaine ne présentant pas un risque de confusion avec une marque donnée.

Si la marque n’existe pas, il est toujours plus prudent de l’acheter auprès de l’Inpi en plus du nom de domaine, tout dépend de l’importance que revêtra la marque dans votre stratégie marketing.

3- Conseils: extensions des noms de domaine

Achetez toutes les extensions, même si celles-ci n’ont pas la même portée .En effet, le “.fr” a une portée nationale, le”.com” a une portée internationale, le” .eu” une portée européenne, le “.org”une portée plus associative etc…Cela évitera qu’une personne ne vienne parasiter via ces extensions votre renommée.

Certaines personnes n’ayant pas pris ces précautions se sont vu voler une partie de leur clientèle à cause de cette négligence.

4- Achetez le vous même

Ne laissez pas votre prestataire le faire sous peine qu’il en soit le propriétaire. Le risque de chantage est alors possible et vous risqueriez de vous voir lié pour un temps indéfini par ce prestataire.

Nathalie Roger

Nathalie Roger