Combien de temps faut-il pour vivre de sa boutique en ligne ?

L’estimation moyenne remarquée par la plupart des e-commerçants est de l’ordre de trois ans.


S’Il est une certitude en ce domaine, c’est celle-ci:

On ne peut pas vivre de sa boutique en ligne la première année sauf produit exceptionnel et grosse campagne de publicité qui va avec.

Voici une estimation de la Fevad pour 2011 assez indicative:

On compte 29% de micro-sites avec moins de 10 transactions par mois, 44% de sites de 10 à 100 transactions/mois et 27% de plus gros sites avec +100 transactions/mois.

En étant réaliste, la première année, vous pourrez vous situer dans la tranche des micro-sites ( moins de 10 ventes par mois) ou la tranche supérieure (10 à 100 transactions).

Il est donc plus que conseillé de garder une activité salariée pendant au moins la première année .

Plusieurs raisons à cela:

  • La lenteur du référencement naturel
  • L’installation sur la toile du net prend du temps
  • La confiance et la fidélisation clientèle prend du temps
  • Les programmes d’affiliation et de parrainnage ne peuvent se développer que sur la constitution d’une clientèle de base pas encore acquise
  • Les partenariats sont longs à être mis en place
  • Les réseaux sociaux et professionnels supposent au moins une année de présence active pour commencer à établir son réseau
  • Les clients achètent rarement lors de la visite d’un nouveau site, ils font davantage du repérage
  • Le temps d’adaptation de l’offre sans cesse remaniée car entre l’étude de marché et la réalité, il y a un écart de taille, des paramètres que l’on aura pas pris en compte. C’est une phase où l’on teste son offre et où l’on ajuste ses prix. Les statistiques permettent aussi d’éventuellement mieux cibler les demandes. Si tel produit se vend et tel autre moins voire pas du tout, on réadaptera son stock. Ces mêmes statistiques vous indiqueront si votre site est clair, naviguable, bien structuré. Si le taux de rebond est très élevé ( taux qui calcule en gros le temps de présence d’un internaute sur votre site), il faudra repenser la présentation de votre boutique en ligne.
– See more at: http://iloga.net/content/combien-de-temps-faut-il-pour-vivre-de-sa-boutique-en-ligne#sthash.sXfzFEWq.dpuf

S’Il est une certitude en ce domaine, c’est celle-ci:

On ne peut pas vivre de sa boutique en ligne la première année sauf produit exceptionnel et grosse campagne de publicité qui va avec.

Voici une estimation de la Fevad pour 2011 assez indicative:

On compte 29% de micro-sites avec moins de 10 transactions par mois, 44% de sites de 10 à 100 transactions/mois et 27% de plus gros sites avec +100 transactions/mois.

En étant réaliste, la première année, vous pourrez vous situer dans la tranche des micro-sites ( moins de 10 ventes par mois) ou la tranche supérieure (10 à 100 transactions).

Il est donc plus que conseillé de garder une activité salariée pendant au moins la première année .

Plusieurs raisons à cela:

  • La lenteur du référencement naturel
  • L’installation sur la toile du net prend du temps
  • La confiance et la fidélisation clientèle prend du temps
  • Les programmes d’affiliation et de parrainnage ne peuvent se développer que sur la constitution d’une clientèle de base pas encore acquise
  • Les partenariats sont longs à être mis en place
  • Les réseaux sociaux et professionnels supposent au moins une année de présence active pour commencer à établir son réseau
  • Les clients achètent rarement lors de la visite d’un nouveau site, ils font davantage du repérage
  • Le temps d’adaptation de l’offre sans cesse remaniée car entre l’étude de marché et la réalité, il y a un écart de taille, des paramètres que l’on aura pas pris en compte. C’est une phase où l’on teste son offre et où l’on ajuste ses prix. Les statistiques permettent aussi d’éventuellement mieux cibler les demandes. Si tel produit se vend et tel autre moins voire pas du tout, on réadaptera son stock. Ces mêmes statistiques vous indiqueront si votre site est clair, naviguable, bien structuré. Si le taux de rebond est très élevé ( taux qui calcule en gros le temps de présence d’un internaute sur votre site), il faudra repenser la présentation de votre boutique en ligne.
– See more at: http://iloga.net/content/combien-de-temps-faut-il-pour-vivre-de-sa-boutique-en-ligne#sthash.sXfzFEWq.dpuf

S’Il est une certitude en ce domaine, c’est celle-ci: On ne peut pas vivre de sa boutique en ligne la première année sauf vente d’un produit exceptionnel et grosse campagne de publicité qui va avec. Voici une estimation de la Fevad pour 2011 assez indicative:

On compte 29% de micro-sites avec moins de 10 transactions par mois, 44% de sites de 10 à 100 transactions/mois et 27% de plus gros sites avec +100 transactions/mois.

En étant réaliste, la première année, vous pourrez vous situer dans la tranche des micro-sites ( moins de 10 ventes par mois) ou la tranche supérieure (10 à 100 transactions).

Il est donc plus que conseillé de garder une activité salariée pendant au moins la première année .

Plusieurs raisons à cela:

  • La lenteur du référencement naturel
  • L’installation sur la toile du net prend du temps
  • La confiance et la fidélisation clientèle prend du temps
  • Les programmes d’affiliation et de parrainnage ne peuvent se développer que sur la constitution d’une clientèle de base pas encore acquise
  • Les partenariats sont longs à être mis en place
  • Les réseaux sociaux et professionnels supposent au moins une année de présence active pour commencer à établir son réseau
  • Les clients achètent rarement lors de la visite d’un nouveau site, ils font davantage du repérage
  • Le temps d’adaptation de l’offre sans cesse remaniée car entre l’étude de marché et la réalité, il y a un écart de taille, des paramètres que l’on aura pas pris en compte. C’est une phase où l’on teste son offre et où l’on ajuste ses prix. Les statistiques permettent aussi d’éventuellement mieux cibler les demandes. Si tel produit se vend et tel autre moins voire pas du tout, on réadaptera son stock. Ces mêmes statistiques vous indiqueront si votre site est clair, naviguable, bien structuré. Si le taux de rebond est très élevé ( taux qui calcule en gros le temps de présence d’un internaute sur votre site), il faudra repenser la présentation de votre boutique en ligne.

Nathalie Roger

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.