Comment choisir son prestataire web pour la création de votre future boutique en ligne ?

L’offre est énorme mais l’information l’est beaucoup moins dans ce domaine qu’est la création de boutique en ligne.


 Sur quels critères se baser pour choisir son prestataire pour sa future boutique en ligne ?

  • L’espace Disque : cela correspond en gros à l’espace qui vous sera octroyé pour mettre vos produits. Plus cet espace est réduit, moins vous pourrez mettre de produits, voir votre boutique évoluer ( les ajouts de fonctionnalités sont souvent exigeants en ressources). De plus, la vitesse de chargement de vos produits sera beaucoup plus lente , or cela influe sur le référencement . C’est donc une donnée essentielles pour comparer vos prestataires. Elle  se mesure en octet et mégaoctet (1 Mégaoctet=1.000.000 octets).

Les locations de boutique en ligne offrent souvent des espaces disques très limitées du fait d’un hébergement millimétré pour optimiser leur gain fiancier.

En  gros, lorsque vous louez une boutique en ligne, vous êtes un peu comme un « colocataire ».

  • Voir si les fonctionnalités de base essentielles au bon maitien d’une boutique en ligne sont comprises dans l’offre ou si vous devrez par la suite acheter des fonctionnalités . Les offres  déclinées sous plusieurs format doivent donc être disséquées à la loupe.

Vous verrez souvent ce type de présentation: 

  • Offre » basique » « essentiel » ou autre dénomination , un peu comme les gammes ‘essentielles’ des offres d’assurance. Bien lire ce que contient cette offre très souvent limitée et rarement satisfaisante pour le bon fonctionnement d’une boutique en ligne.
  • Vous avez par la suite la gamme « silver »  ou autres dénominations, c’est une gamme médiane.
  • Et enfin l’offre en « or », la gamme premium, celle qui contient toutes les fonctionnalités.

C’est une présentation purement commerciale car une offre sérieuse ne peut être que celle correspondant à la dernière proposition, celle contenant toutes les fonctionnalités et ayant un espace disque suffisant .

  • Voir comment vous serez suivi. Pourriez-vous poser vos questions par téléphone sans passer par un numéro surtaxé, aurez-vous un intervenant dédié. En cas de problème, quel est le temps que l’on doit compter pour avoir la résolution du problème. Y a-t-il un SAV (dépannage en cas de problème technique) ?

Pour ceux qui optent pour des offres n’incluant pas de SAV, il faut savoir que le coût de maintenance d’un site peut s’avérer aussi coûteux que le site lui même. Sans compter, le danger que cela représente de se retrouver « planté » pour une entreprise: estimation du coût des pertes pour tant de jours de « panne » etc…

  •  Les mises à jour de sécurité sont-elles incluses dans les offres?

Il s’agit de renforcer pour chaque mise à jour le niveau de sécurité de votre boutique en ligne. Vos données (compte clients, produits, etc..) sont ainsi protégés en cas d’attaque pirate ( et cela arrive plus souvent qu’on ne l’imagine).

  • L’optimisation des offres pour le référencement. C’est un point sur lequel il faudra être particulièrement attentif. Voir si les prestataires incluent le référencement naturel dans leurs offres. En gros, ils doivent vous garantir un travail optimisé pour le référencement et une formation suffisante pour vous donner des notions de référencement.

Exemple concret: Certaines agences livrent des sites très beaux graphiquement mais totalement illisibles pour les moteurs de recherche du fait du non respect des normes et d’un codage ‘exotique ». Pour vous éviter ces déconvenues et si vous êtes novice en la matière, je vous conseille d’opter pour les kits préfabriqués. Aussi étrange que cela puisse paraître, la plupart de ces kits préfrabriqués sont généralement sélectionnés sur des critères très stricts en matière de respect des normes.

  • Statistiques:Voir si vous aurez des statistiques et une visibilité sur le traffic généré sur votre boutique en ligne. Exigez des statistiques indépendantes.
  • Nom de domaine et hébergement: Voir si votre nom de domaine sera bien à votre nom et exigez un hébergement qui soit aussi à votre nom pour vous garantir la propriété de votre boutique en ligne. Sans cette démarche, vous vous verrez octroyé un sous domaine (en gros vous ne serez pas propriétaire de votre nom de domaine) et un sous hébergement (en gros vous ne serez pas propriétaire non plus de votre hébergement). Vous serez donc captif de votre prestataire puisque vos données (clients, produits etc) seraient sous son « joug ».

Nathalie Roger